Yasemin Oncu

de·monstra·tion
de·monstra·tion (2016)
peinture acrylique sur papier
24 po x 18 po

Yasemin Oncu tire son inspiration artistique des affiches politiques turques et des événements politiques actuels, dramatiques et empreints de cruauté. Ces dessins s’insèrent dans une œuvre intitulée de·monstra·tion qui comporte des études de monstres apparaissant sur des drapeaux évoquant les drapeaux politiques turcs. En Turquie, les drapeaux sont utilisés pour la publicité des politiciens et des partis politiques; Oncu remplace cependant les personnalités politiques par des monstres imaginaires. Ces monstres tentent de faire la « démonstration » de l’utilisation de l’art pour renverser la déchéance morale politique et la diabolisation de l’autre qui y est associée.

En introduisant le monstre comme tierce partie métaphorique dans l’arène politique, Oncu pose le problème des antagonismes politiques qui se définissent par le choc d’extrêmes. Les monstres résistent à entrer dans la classification structurée en fonction de la dualité hiérarchique du bien et du mal parce qu’ils concrétisent une myriade d’associations comme la peur, le désir, l’angoisse et l’imaginaire. Ils sont le miroir qui renvoie aux spectateurs un reflet de leur propre subconscient. Les dessins d’Oncu joignent le visuel au spectacle politique, répondant de façon à la fois critique et humoristique à ces événements quotidiens fallacieux.


Yasemin Oncu a obtenu une maîtrise en beaux-arts dans le programme international de maîtrise en art, médias et design de l’Université de l’EADO en 2016. Par ses peintures, dessins et installations, Oncu s’attache à produire une réponse artistique aux formes contemporaines d’agression et de violence.