Laura Thipphawong

Lunatics in the Gumdrop Forest
Lunatics in the Gumdrop Forest (2016)
huile sur toile
36 po x 72 po

Laura Thipphawong s’attache à étudier les relations complexes et ambiguës entre le soi et l’autre par l’exploration des éléments psychologiques dans les récits folkloriques et les archétypes. Les images qu’elle produit évoquent des sentiments de malaise et de conflit intérieur. Thipphawong cherche à savoir à quel point nous nous sentons à l’aise dans la séparation de nos réalités personnelles de celles qui nous menacent, mais elle insiste sur le fait que personne n’est un spectateur de l’humanité ou s’en trouve libéré.

D’après elle, l’évolution personnelle et les troubles émotionnels représentent les véritables aspects de l’humanité, quoique terrifiants et extatiques à la fois. C’est pourquoi, parallèlement à sa curiosité morbide pour le monde ésotérique, elle est résolue à explorer l’espace ténu qui existe entre les (fausses) dichotomies du bien et du mal, du prédateur et de la proie, et de la beauté et du grotesque.


Laura Thipphawong détient un baccalauréat ès arts en études visuelles et critiques de l’Université de l’EADO, qui lui a également remis une médaille. Artiste, écrivaine et historienne torontoise émergente, elle a présenté ses œuvres dans des expositions individuelles et collectives dans plusieurs galeries canadiennes, et a fait connaître ses recherches et écrits par le truchement de nombreux forums universitaires internationaux. Thipphawong privilégie les thèmes de la violence, de la sexualité et des éléments psychologiques abjects dans les médias culturels et le folklore.