Robin May Fleming / @robinmay

Lac Huron

Baie Georgienne
2014
Épreuves chromogènes
25,4 x 25,4 cm
Œuvres prêtées par l’artiste

Chaque été, en commençant par le premier à l’âge de six mois, j’ai trempé mes orteils dans la baie Georgienne. Ses rives ont été témoin de mon premier baiser maladroit. C’est sur ses rochers que j’ai bu ma première gorgée de bière. Sur ses plages, dans l’espace entre ses arbres légèrement sinueux. je suis tombée en amour, puis en désamour, parfois en quelques semaines seulement. Au fil des ans, ces « rites de passage » à l’âge adulte ont muri aussi, se transformant en des événements plus subtils : respiration profonde essentielle; longs moments d’introspection; décisions prises tranquillement sous les applaudissements des vagues sur les rochers. En 2013, j’ai épousé un Américain et j’ai passé ma première année complète loin du Canada, loin de la baie Georgienne. Je suis revenue en 2014 pour un été nécessaire, et j’ai documenté mon retour de la même manière que toute autre chose maintenant, sur Instagram.

Croyez-vous que je pourrais faire entrer ce lac entier dans ma valise?

Croyez-vous que je pourrais faire entrer ce lac entier dans ma valise?
@robinmay sur Instagram