Charles Meanwell

Lac Supérieur

Two Clouds

Two Clouds
2015
Huile sur bois
58,4 x 58,4 cm
Œuvre prêtée par l’artiste, gracieuseté de la Nicholas Metivier Gallery

Marathon Harbour

Marathon Harbour
2015
Huile sur bois
58,4 x 58,4 cm
Œuvre prêtée par l’artiste, gracieuseté de la Nicholas Metivier Gallery

J’ai vu pour la première fois la région au nord du lac Supérieur, il y a bien des années, alors que je participais à une expédition de reboisement, peu après avoir commencé à peindre. Le territoire à reboiser n’est pas beau. Dans ces terrains principalement ouverts se retrouvent toutefois des peuplements misérables laissés là et qui ne peuvent que s’écrouler et pourrir, des piles de branches rejetées, des petites étendues rocheuses inégales et des marais, le tout dans un désordre total. Mes yeux étaient rivés sur cette désolation. Plus tard, alors que je rentrais chez moi en autostop le long de la rive nord, j’ai voulu faire un arrêt pour imprimer cette vision dans ma mémoire à tout jamais. Je ne pouvais résister à cet assemblage hétéroclite d’éléments, et c’est encore la disposition fortuite des choses qui inspire la réalisation d’un tableau. Trois voyages récents ont contribué à renforcer cet effet. Les immenses collines écrasent toutes les catégories et entravent les tentatives d’expression par la peinture. Je ne peux que laisser les couleurs recréer une présence qui m’est incompréhensible et m’en remettre à l’entendement des spectateurs.