Skip to main /Aller à contenu principal
quotation mark

Definitions & Defence

quotation mark

Définitions et défense

Oxford English Dictionary

Government by the people; ... (more generally) a system of decision-making within an institution, organization, etc., in which all members have the right to take part or vote.

Originally (around the fifth century BCE), democracy was understood as a dangerous and impractical form of governing. Having the populace directly involved in political decision-making was not feasible and would lead to chaos! It would turn into pure majority rule. Contemporary understandings of democracy are a far cry from its initial versions, but the need to protect minorities remains.

Dictionnaire Oxford de la langue anglaise

Gouvernement du peuple par le peuple; (plus généralement) un système de prise de déci- sions au sein d’une institution, d’une organisation, etc., où tous les membres ont le droit de prendre part au vote.

Initialement (autour du cinquième siècle avant notre ère), la démocratie était perçue comme une forme de gouvernance dangereuse et peu pratique. Faire participer directement le peuple à la prise de décisions politiques n’était pas faisable, et aurait mené au chaos. Cela entraînerait la règle de la majorité pure et simple. L’interprétation contemporaine de la notion de démocratie est bien différente de ces premières perceptions, bien que la nécessité de protéger les minorités demeure.

Le Petit Robert French dictionary

Political doctrine that vests sovereignty in citizens; a political organization ... in which citizens exercise this sovereignty.

French language dictionary Le Petit Robert’s definition of democracy relies heavily on the principle of sovereignty. The meaning of sovereignty has evolved through different eras of political thought and is still contested. It is not synonymous with power or independence; it includes the conception of the legitimacy of a governing body to rule itself.

Dictionnaire Le Petit Robert de la langue française

Doctrine politique d’après laquelle la souveraineté doit appartenir à l’ensemble des citoyens; organisation politique (...) dans laquelle les citoyens exercent cette souveraineté. Démocratie représentative, où le peuple élit ses représentants.

La définition du terme démocratie du dictionnaire français Le Petit Robert est fortement axée sur le principe de souveraineté. Or, la signification de souveraineté a évolué dans les différentes sphères de la pensée politique, et demeure contestée. Le terme n’est pas synonyme de pouvoir ou d’indépendance; il évoque la légitimité d’une instance dirigeante à se gouverner elle-même.

Louis-Hippolyte LaFontaine

In addition to social equality, we need political liberty. Without it, we will have no future; without it, our needs cannot be satisfied.

These words were spoken in 1840 by French-Canadian leader and politician Louis-Hippolyte LaFontaine (1807–1864) to several hundred electors from Terrebonne. The group had accompanied him to the polls to vote in his favour but, faced with hecklers, many of whom were armed, LaFontaine withdrew his candidacy and convinced his supporters to turn back to avoid bloodshed. He later became joint Premier (alongside Anglophone friend Robert Baldwin) of the newly united Province of Canada, and founded the first responsible government—a system of governing in which the executive has the support of an elected assembly, rather than a monarch—in the British colony.

Louis-Hippolyte LaFontaine

Outre l’égalité sociale, il nous faut la liberté politique. Sans elle, nous n’aurions pas d’avenir; sans elle, nos besoins ne pourraient être satisfaits.

Ces mots ont été prononcés en 1840 par le chef de file et politicien canadien francophone Louis-Hippolyte LaFontaine (1807–1864) devant plusieurs centaines d’électeurs réunis à Terrebonne, au Québec. Le groupe l’accompagnait au bureau de scrutin pour voter en sa faveur, mais a été confronté à des chahuteurs, dont plusieurs étaient armés. LaFontaine a alors retiré sa candidature et a convaincu ses partisans de quitter les lieux afin d’éviter un bain de sang. Il est plus tard devenu vice-premier ministre (aux côtés de son ami anglophone Robert Baldwin) de la province du Canada nouvellement unifiée, et a ainsi établi le premier gouvernement responsable, un régime où les dirigeants de cette colonie britannique avaient reçu le soutien d’une assemblée législative plutôt que de la monarchie.

George Orwell

In the case of a word like democracy, not only is there no agreed definition, but the attempt to make one is resisted from all sides. It is almost universally felt that when we call a country democratic we are praising it: consequently the defenders of every kind of regime claim that it is a democracy, and fear that they might have to stop using that word if it were tied down to any one meaning.

English novelist, essayist, and critic George Orwell (1903–1950), best known from his novels Animal Farm and 1984, highlights the potential to abuse the term “democratic” for political gain alongside the futility and danger of restricting it to a single meaning.

George Orwell

Dans le cas d’un mot comme démocratie, non seulement on ne trouve aucune définition convenue, mais les tentatives visant à établir une telle définition rencontrent des résistances de toute part. Il est presque universellement admis que traiter un pays de « démocratique », c’est en faire l’éloge : par conséquent, les défenseurs de n’importe quel régime peuvent déclarer qu’il s’agit d’une démocratie, mais peuvent aussi craindre d’avoir à abandonner le terme s’il devient associé à une ou l’autre des significations avancées.

George Orwell (1903–1950), écrivain, essayiste et critique britannique, surtout connu pour ses romans Animal Farm et 1984, souligne le risque potentiel d’abuser du terme « démocratique » aux fins de capital politique, ainsi que la futilité et le danger de restreindre le terme à un seul sens.

Reinhold Niebuhr

Man’s capacity for justice makes democracy possible; but man’s inclination to injustice makes democracy necessary.

Reinhold Niebuhr (1892–1971) was an American theologian and political analyst. His vision of human nature illustrates the doctrine of original sin—the belief in Christian theology that human nature had a propensity for being evil, tempted by power, fighting the ego.

Reinhold Niebuhr

La capacité des humains en matière de justice rend la démocratie possible, mais la tendance des humains à l’injustice rend la démocratie nécessaire.

Reinhold Niebuhr (1892–1971) était un théologien et analyste politique américain. Sa vision de la nature humaine illustre la doctrine du péché originel – la croyance, en théologie chrétienne, que l’homme a une propension au mal, qu’il est tenté par le pouvoir et qu’il tend à lutter contre l’ego.

Jennifer Welsh

But what has happened to the positive allure of liberal democracy? Where are the voices trumpeting its capacity to bring dignity, to empower, and to build collective consciousness? Growing inequality has fostered widespread amnesia about democracy’s positive, foundational values—above all the value of fairness.

Jennifer Welsh is a Canadian political scientist of Métis descent who co-founded the Oxford Institute for Ethics, Law and Armed Conflict and was Special Adviser to the former UN Secretary General, Ban Ki-moon, on the Responsibility to Protect—an international humanitarian principle which aims to prevent genocide and ethnic cleansing, crimes of war, and crimes against humanity.

Jennifer Welsh

Mais qu’est-il arrivé à l’attrait positif de la démocratie libérale? Où sont les voix qui proclament sa capacité de ramener la dignité, d’habiliter les gens et d’élever la conscience collective? L’iniquité croissante a entraîné une amnésie généralisée en ce qui concerne les valeurs positives et fondamentales — et surtout celle de l’équité.

Jennifer Welsh est une politicologue canadienne d’origine métisse; elle a cofondé l’Oxford Institute for Ethics, Law and Armed Conflict, et était conseillère spéciale auprès du secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki moon, concernant la responsabilité de protéger, un principe humanitaire international visant à prévenir les génocides, le nettoyage ethnique, les crimes de guerre et les crimes contre l’humanité.

Student from Overtown, Florida, USA

But it’s about government, like different branches, things like that. They don’t ask us, ‘Oh, how do you feel about the school?’

View Video

Overtown, a neighbourhood in Miami, Florida, was known as Coloured Town during the era of Jim Crow laws. During the documentary “What is Democracy?,” Toronto author and filmmaker Astra Taylor asks young students whether they feel they have any say over their lives—at school or in their community.

Un élève d’Overtown, Floride, É.-U.

Mais c’est à propos du gouvernement, ses différentes branches, des choses comme ça. On ne nous demande pas « oh, que penses-tu de l’école? ».

Voir la vidéo

Overtown, une banlieue de Miami, en Floride, était appelée « Coloured Town » (ville des gens de couleur) à l’époque des lois de Jim Crow. Dans son documentaire What is Democracy?, l’auteure et cinéaste torontoise Astra Taylor demande à de jeunes étudiants s’ils ont un mot à dire dans la façon de vivre leur vie, que ce soit à l’école ou dans la collectivité.

Irene Parlby

If politics mean ... the effort to secure through legislative action better conditions of life for the people, greater opportunities for our children and other people’s children ... then it most assuredly is a woman’s job as much as it is a man’s job.

Irene Parlby (1868–1965) was one of the Famous Five—five Canadian women who were petitioners in the Persons Case that permitted women to sit in the Senate and paved the way for women’s suffrage. She was the first female Cabinet Minister in Alberta, making her the second woman to serve as a cabinet minister in the entire British Empire. To this day, the number of women who are Members of Parliament in the Canadian House of Commons has never surpassed 30 per cent.

Irene Parlby

Si la politique signifie l’effort d’assurer, par l’action législative, de meilleures conditions de vie pour la population et plus de possibilités pour nos enfants et les enfants des autres, alors la politique est assurément autant le travail des femmes que des hommes.

Irene Parlby (1868–1965) était une des Célèbres cinq – cinq Canadiennes qui ont présenté une pétition (« l’affaire personnes ») à l’effet que les femmes puissent siéger au Sénat, ouvrant la voie au suffrage féminin. Elle a été la première femme ministre du cabinet en Alberta, et la deuxième femme à siéger à un cabinet dans tout l’Empire britannique. En date d’aujourd’hui, le taux de femmes qui siègent ou qui ont siégé à la Chambre des communes du Parlement canadien n’a jamais dépassé les 30 pour cent.

Oren Lyons: THE FIRST PRINCIPLE WAS PEACE,THE SECOND WAS EQUITY AND JUSTICE,
AND THE THIRD ONE WAS THE POWER OF THE GOOD MINDS. AND THAT’S GREAT POWER, BUT IT’S A COLLECTIVE POWER. IT DOESN’T WORK UNLESS IT’S TOGETHER.

Oren Lyons

Oren Lyons—professor, author, and indigenous rights advocate—is a faith keeper (or elder) of the Turtle Clan of the Onondaga and Seneca Nations of the Haudenosaunee (Iroquois Confederacy) and sits on the Council of Chiefs of the Haudenosaunee. One of his responsibilities as faith keeper is to pass down the values, traditions, and history of the Haudenosaunee. His words describe the guiding principles of the Haudenosaunee, which were prescribed to them by the Peacemaker, sent by the Creator, to unite the Iroquois Confederacy.

Oren Lyons

Le premier principe a été la paix, le deuxième, l’équité et la justice, et le troisième, la puissance de bons esprits. C’est là une grande puissance, mais une puissance collective. Elle s’éteint sans union.

Oren Lyons, professeur, auteur et militant pour les droits autochtones est également gardien de la foi (ou aîné) au clan de la tortue des Nations Onondaga et Seneca, en territoire haudenosaunee (Confédération iroquoise), et siège au Conseil des chefs haudenosaunee. En tant que gardien de la foi, une de ses responsabilités est de transmettre les valeurs, les traditions et l’histoire du peuple haudenosaunee. Ses mots décrivent les principes directeurs de son peuple, lesquels leur ont été prescrits par le Pacificateur, lui-même envoyé par le Créateur, pour unifier la Confédération iroquoise.

Vandana Shiva: Democracy begins with freedom from hunger, freedom from unemployment, freedom from fear, and freedom from hatred.

Vandana Shiva

Indian physicist, environmental activist, and author Vandana Shiva approaches the concept of democracy with a much wider lens than its classical definition. For some, democracy has come to include principles of human rights and human security, and represents the ideal conditions and values that a government should promote.

Vandana Shiva

La démocratie commence par l’affranchissement de la faim, du chômage, de la peur et de la haine. Selon moi, ce sont là les libertés sur lesquelles doit reposer toute société humaine juste.

Physicienne, militante environnementale et auteure indienne, Vandana Shiva perçoit la notion de démocratie dans une perspective beaucoup plus large que la définition classique. Pour elle et d’autres, la démocratie en est venue à inclure des principes de droits de la personne, de sécurité humaine, et évoque les conditions et valeurs idéales que devrait promouvoir un gouvernement.

Opposites & Oppositions > Opposés et opposition >