62. Tim Crawford

Oro African Chuch / L’église africaine d’Oro
Oro African Chuch | L’église africaine d’Oro
Sara Carson / Metroland

Tim Crawford is an educator, author, and local historian based in Oro-Medonte.

I became interested in Oro’s African church after returning to the township on retirement. Until that time, I did not know its true significance for the province’s Black heritage.

In 1793, Black people in Upper Canada — now Ontario — were given land grants for anywhere in the province. Land ownership provided them with citizenship, freedom, dignity, and equality, long before the famous underground railroad and the global emancipation of slaves. Later, in 1819, Black people were provided with grants of land in their own designated farming community,the Wilberforce Settlement in Oro Township.

The Oro African Church, the sole remaining building of the Wilberforce Settlement, symbolizes this profound milestone of a new humanitarian approach to racial equality for Canada. In 2002, I and others succeeded in having the church and its cemetery designated a national historic site. Perhaps UNESCO should designate the larger Wilberforce Settlement as a world heritage site?


Tim Crawford est un éducateur, auteur et historien qui vit à Oro-Medonte.

Je me suis intéressé à l’église africaine d’Oro après être retourné dans le canton lorsque j’ai pris ma retraite. Jusqu’alors, je ne connaissais pas sa véritable importance pour le patrimoine des Noirs de la province.

En 1793, les Noirs du Haut Canada — aujourd’hui l’Ontario — se voyaient accorder des concessions de terres pour n’importe quel endroit dans la province. La propriété foncière les habilitait à la citoyenneté, la liberté, la dignité et l’égalité, longtemps avant le fameux chemin de fer souterrain et l’émancipation mondiale des esclaves. Plus tard, en 1819, des concessions de terre ont été accordées aux Noirs dans leurs propres collectivités agricoles désignées, l’établissement Wilberforce, dans le canton d’Oro.

L’église africaine d’Oro, le seul immeuble restant de l’établissement Wilberforce, symbolise ce jalon important d’une nouvelle approche humanitaire en matière d’égalité raciale pour le Canada. En 2002, moi-même et d’autres avons réussi à faire en sorte que l’église et son cimetière soient désignés comme lieu historique national. Peut être que l’UNESCO devrait désigner l’établissement Wilberforce en général en tant que site du patrimoine mondial?