132. Peter Herrndorf

Declaration / Déclaration
Declaration | Déclaration
Courtesy | Gracieuseté d’Andy Moro, Article 11

Peter Herrndorf, OC, OOnt is the President and CEO of the National Arts Centre.

In the spring of 2015, the National Arts Centre hosted Ontario Scene, a national celebration of the most exciting emerging and established artists in the province. With six hundred and fifty artists — musicians, dancers, writers, visual artists, filmmakers, chefs, and more — the diversity of voices was astounding. Here was Post Eden, a dazzling play by Jordan Tannahill, a Governor General’s Literary Award winner and twenty-seven years young. On opening night I was mesmerized by Evelyn Hart, now in a later stage of her career, as she danced at Intermezzi, an Art of Time project with choreographers James Kudelka and Peggy Baker. And I was moved by Declaration, an immersive installation and performance work created by Andy Moro and Tara Beagan with leading Indigenous artists like Monique Mojica and Santee Smith. All through the festival I remember thinking how brilliantly these artists were telling our story. How fortunate we are that they call Ontario home.


Peter Herrndorf, OC, OOnt est le président-directeur général du Centre national des Arts.

Au printemps de 2015, le Centre national des Arts a accueilli Scène Ontario, une célébration nationale des artistes, nouveaux et établis, les plus excitants de la province. Avec 650 artistes — musiciens, danseurs, écrivains, artistes du visuel, cinématographes, chefs et plus — , la diversité des voix était retentissante. Il y avait notamment Post Eden, une prestation éblouissante de Jordan Tannahill, lauréat du prix littéraire du gouverneur général, et jeune de 27 ans. Le soir de l’ouverture, j’ai été envoûté par Evelyn Hart, aujourd’hui à une étape postérieure de sa carrière, alors qu’elle dansait à Intermezzi, un projet d’Art of Time, avec les chorégraphes James Kudelka et Peggy Baker. Et j’ai été ému par Declaration, un ouvrage d’installation et de performance immersif créé par Andy Moro et Tara Beagan, avec des artistes autochtones de renom, comme Monique Mojica et Santee Smith. Je me souviens d’avoir pensé, tout au long du festival, à quel point ces artistes racontaient notre histoire avec brio. Comme nous sommes chanceux qu’ils appellent l’Ontario leur domicile.