144. Jim Balsillie

Queen Elizabeth II / La reine Elizabeth II
Queen Elizabeth II | La reine Elizabeth II
John Stillwell, Getty Images

James “Jim” Balsillie is a former co-CEO of Research in Motion, now Blackberry. He serves as the Chair of Sustainable Development Technologies Canada.

Our great young entrepreneurs help make Ontario Ontario. Entrepreneurs add value in the lives of others while simultaneously creating value in their own lives. I have the pleasure of mentoring five of our best scale-up entrepreneurs. They are all brilliant, hard-working, driven, and courageous. Each one of them is fearlessly pursuing global sales for their innovative companies.

They are passionate about growing their businesses from Ontario and contributing to Ontario’s prosperity. The contribution that entrepreneurs make to our society as job and wealth creators, investors, and philanthropists is, in my mind, the most critical part of our economy. Without the creation of private wealth there is no public wealth. And without public wealth, we can’t pay for the kind of society we so value in Ontario. It’s an honour and privilege to spend time with, mentor, and learn from the very best innovators in Ontario.


James « Jim » Balsillie est un ancien directeur général de la société Research in Motion, devenue BlackBerry. Il occupe actuellement les fonctions de président de Technologies du développement durable Canada.

Nos fantastiques jeunes entrepreneurs aident à faire de l’Ontario ce qu’est l’Ontario. Les entrepreneurs ajoutent de la valeur dans les vies d’autres personnes tout en créant simultanément de la valeur dans leurs propres vies. J’ai eu le plaisir d’agir à titre de mentor auprès de cinq de nos meilleurs entrepreneurs en développement précommercial. Ils sont tous brillants, travailleurs, motivés et courageux. Chacun d’eux poursuit sans crainte des ventes mondiales pour son entreprise novatrice.

Ils sont passionnés par l’idée d’agrandir leurs entreprises depuis l’Ontario et de contribuer à la prospérité de la province. La contribution que font les entrepreneurs à notre société en tant que créateurs d’emplois et de richesse, investisseurs et philanthropes est, à mon avis, la part la plus cruciale de notre économie. En l’absence de création de richesse privée, il n’y a pas de richesse publique. Et sans richesse publique, nous ne pouvons pas payer pour le type de société que nous apprécions tellement en Ontario. C’est un honneur et un privilège de consacrer du temps, d’encadrer les meilleurs innovateurs de l’Ontario et d’apprendre d’eux.