23. Ernie Eves

Windsor
Windsor, 1958
Archives of Ontario | Archives publiques de l’Ontario

Ernie Eves served as the twenty-third Premier of Ontario (2002–2003).

All Canadians, with the exception of Indigenous people, are immigrants or their descendants, each with unique experiences. My father’s family from England settled on Wolfe Island in the 1840s before relocating to Windsor, Ontario. My mother’s parents left Ukraine buoyed by the hope of freedom and opportunity for their eleven children and settled in Mundare, Alberta in the early 1900s.

Immigrants are often initially regarded as strange, backward, and perhaps even suspicious, but they and their children and grandchildren actually help to shape the very fabric of Canadian society. Canada is a vibrant mixture of people of many racial, religious and cultural backgrounds where we all have the freedom to pursue our dreams and to participate in society without prejudice or persecution.

Where else would the son of a blue-collar family and the grandson of non-English-speaking immigrants be able ‑to become Premier of Canada’s most diverse province. What an honour and privilege to be able to give back and participate in the mosaic that is Canada.


Ernie Eves a été le 23e premier ministre de l’Ontario de 2002 à 2003.

Tous les Canadiens, à l’exception des Autochtones, sont des immigrants ou leurs descendants, chacun ayant des expériences uniques. La famille de mon père, originaire de l’Angleterre, s’est établie sur l’île Wolfe au cours des années 1840, avant de déménager à Windsor, en Ontario. Les parents de ma mère ont quitté l’Ukraine, soutenus par l’espoir de liberté et de possibilités pour leurs onze enfants, et se sont installés à Mundare, en Alberta, au début des années 1900.

Initialement, les immigrants sont souvent considérés comme étranges, arriérés et peut être même suspects, mais en fait, eux et leurs enfants et petits-enfants aident à façonner le tissu même de la société canadienne. Le Canada est une combinaison dynamique de personnes ayant de nombreux antécédents raciaux, religieux et culturels différents, alors que nous avons tous la liberté de poursuivre nos rêves et de participer à la société sans préjugés ou persécution.

Où d’autre le fils d’une famille de cols bleus et petit-fils d’immigrants ne parlant pas l’anglais pourrait devenir premier ministre de la province la plus diverse du Canada? Quel honneur et quel privilège de pouvoir redonner et participer à la mosaïque qu’est le Canada.