129. Douglas Gibson

Alice Munro
Alice Munro
George Waldman

Douglas Gibson spent his life as a book editor and publisher before becoming an author and stage performer.

I came to Canada in 1967, a Scottish immigrant with two degrees, few friends, and no money. For months I unrolled my sleeping bag on couches, even after I got my first job in Hamilton. Then in March 1968 I entered the world of book publishing.

This was an amazingly lucky piece of timing. The year 1967 and its attendant celebrations had inspired Canadians to do more of everything, to bring the world more Canada. Eager publishing companies sprang up. Authors suddenly appeared, so many that the Canadian Writers’ Union was soon formed. It was the birth of Canadian writing as a movement, and I was fortunate to be in the middle of it, helping to bring out new books by old pioneers like Hugh MacLennan, Morley Callaghan, and Robertson Davies, and eventually newer voices like Margaret Laurence, Margaret Atwood, Alistair MacLeod, and Alice Munro. The world was soon taking notice.


Douglas Gibson a eu une longue carrière en tant qu’éditeur de livres avant de devenir un auteur et artiste de la scène.

Je suis arrivé au Canada en 1967, immigrant écossais, titulaire de deux diplômes, ayant peu d’amis et pas d’argent. Pendant des mois, j’ai déroulé mon sac de couchage sur des divans, même après avoir décroché mon premier emploi, à Hamilton. Puis, en mars 1968, je suis entré dans le monde de l’édition.

C’était là un choix du moment extra-ordinairement chanceux. L’année 1967 et ses célébrations afférentes avaient inspiré les Canadiens à faire plus de tout, pour offrir au monde davantage de Canada. Des maisons d’édition enthousiastes ont surgi. Des auteurs sont subitement apparus, tellement qu’un syndicat des écrivains, le Writers Union of Canada, a bientôt été formé. C’était la naissance de la littérature canadienne en tant que mouvement, et j’ai eu la chance d’en faire partie, aidant à publier de nouveaux ouvrages de vieux pionniers comme Hugh MacLennan, Morley Callaghan, Robertson Davies et, en fin de compte, des voix plus nouvelles, comme Margaret Laurence, Margaret Atwood, Alistair MacLeod et Alice Munro. Le monde a rapidement pris bonne note.