50. David Onley

David Onley during his installation ceremony / David Onley lors de sa cérémonie d’investiture
David Onley during his installation ceremony | David Onley lors de sa cérémonie d’investiture

The Hon. David Onley, CM, OOnt served as the twenty-eighth Lieutenant Governor of Ontario (2007–2014).

Using my long leg braces and standing independently on the floor of the Legislative Chamber, I had just been sworn in as Ontario’s twenty-eighth Lieutenant Governor, the first with a physical disability.

Yet I still required the arm of my Chief Aide-de-Camp, Colonel Sandy Cameron, to climb the three steps to the Throne to deliver my installation address. I noted that need for assistance and concluded:

“Even as the longest journey begins with a single step, so too, the final steps to accessibility for an individual to achieve their potential may depend simply on another person’s strong arm, a helping hand, and an open mind. I am asking you today to be that person, be that role model.”

Countless Ontarians are role models of open minds and helping hands, enabling those with disabilities to achieve their full potential and, in so doing, help define us as a people.


L’honorable David Onley, CM, OOnt a été le 28e lieutenant-gouverneur de l’Ontario. Il a occupé ces fonctions de 2007 à 2014.

M’aidant de mes longues orthèses pour les jambes, je me tenais tout seul sur le plancher de l’Assemblée législative. Je venais d’être assermenté 28e lieutenant-gouverneur de l’Ontario, le premier à être atteint d’un handicap physique.

J’ai tout de même dû tenir le bras de mon aide de camp principal, le colonel Sandy Cameron, pour monter les trois marches menant au trône afin d’y prononcer mon allocution d’installation. J’ai fait allusion à ce fait dans mon discours et j’ai conclu en disant :

« Le plus long des voyages commence par un seul pas, et il en va de même des derniers pas donnant lieu à l’accessibilité d’une personne. Pour qu’elle se réalise pleinement, elle peut simplement dépendre du bras fort d’une autre personne, d’une main tendue et d’une ouverture d’esprit. Aujourd’hui, je vous demande d’être cette personne, d’être ce modèle. »

D’innombrables Ontariens sont des modèles d’ouverture d’esprit et de mains tendues, aidant les personnes atteintes d’un handicap à réaliser toutes leurs possibilités. Ce faisant, leurs gestes nous aident à nous définir en tant que peuple.